Voie veineuse centrale

Une voie veineuse centrale est un système médical visant à cathétériser une veine de gros calibre. Ce dispositif permet d'injecter des médicaments à un malade mais également, occasionnellemen, de mesurer la pression veineuse centrale.


Catégories :

Cathétérisme - Veine - Anatomie du système cardio-vasculaire - Anatomie humaine par système

Une voie veineuse centrale est un système médical visant à cathétériser une veine de gros calibre. Ce dispositif permet d'injecter des médicaments à un malade mais également, occasionnellemen, de mesurer la pression veineuse centrale.

Matériel et technique

Set de pose de voie veineuse centrale.

Il existe plusieurs types de cathéters centraux : les cathéters pour perfusion (une, deux, trois, quatre ou cinq voies de perfusion), les cathéters à visée diagnostique (type Swan-Ganz) et les cathéters de dialyse. Ils peuvent ou non être tunellisés.

La technique utilisée pour mettre en place un cathéter veineux central est la technique de Seldinger. Le matériel indispensable (outre des compresses, champs opératoires, soluté de perfusion... ) est le suivant : un cathéter central, un trocart creux, un guide, un dilatateur.

La technique de Seldinger consiste, après avoir repéré anatomiquement la veine centrale à cathétériser, à piquer avec le trocart monté sur une seringue en direction de la dite veine. Une fois le reflux sanguin obtenu dans la seringue, celle ci est désadaptée du trocart dans lequel le guide est introduit. Une fois le guide en place dans la veine, l'aiguille est retirée et un dilatateur est introduit à sa place, qui a pour but de tracer le chemin au cathéter. Une fois le dilatateur introduit jusqu'à sa garde, ce dernier est retiré et remplacé par le cathéter. Une fois le cathéter en place, le guide (pour lequel on a pris soin de toujours garder un accès manuel) est retiré et les voies de perfusion, après purge de l'air dans les voies du cathéter, sont fixées au cathéter. Le cathéter est ensuite fixé à la peau du patient par deux points de suture.

Cathéter à chambre implantable

Quand un traitement doit être poursuivi durant plusieurs mois en ambulatoire (chimiothérapie par exemple), il est plus facile de placer un cathéter à chambre implantable (ou Port-a-Cath®) qui permet au patient de rentrer à domicile entre les cures. La chambre est palpable sous la peau et permet les injections.

Voies accessibles

Cathétérisme de la veine jugulaire

Voie veineuse centrale tri-lumière insérée au niveau de la veine jugulaire.

Le cathétérisme de la veine jugulaire interne s'effectue dans des conditions d'asepsie chirurgicales. Pour un opérateur droitier, il est plus facile de cathétériser la veine jugulaire droite. La main droite portant l'aiguille et la main gauche donnant la possibilité le repérage de l'artère carotide interne qui est palpable car pulsatile. L'aiguille est introduite à hauteur du cartilage thyroïde à à peu près un centimètre en arrière de l'artère carotide interne palpée, avec un angle de 45° comparé à la peau et en direction du thorax. Le cathétérisme de la veine jugulaire gauche s'effectue de la même façon en inversant les mains.

Contrôle radiologique de la position de la voie par une radiographie de thorax.

Cathétérisme de la veine sous-clavière

Le cathétérisme de la veine sous-clavière s'effectue dans des conditions d'asepsie chirurgicales. Pour un opérateur droitier, la veine sous-clavière gauche est la plus accessible. L'aiguille est introduite sous la clavicule, à la distance de deux travers de doigt du sternum en direction de l'épaule opposée. La main droite de l'opérateur introduit l'aiguille pendant que la gauche détermine les reliefs osseux par palpation. De la même manière, un guide est introduit par l'aiguille dés que la veine est cathétérisée. Le guide sert de tuteur à l'introduction de la voie. Cette dernière est fixée à la peau par suture. Un contrôle radiologique de la position de la voie est effectuée pour ne pas laisser l'extrémité de la voie toucher les cavités cardiaques. On vérifie par le même examen l'absence de pneumothorax.

Cathétérisme de la veine fémorale

Le cathétérisme de la veine fémorale s'effectue dans des conditions d'asepsie chirurgicales. Il s'agit de l'abord central de l'urgence car il est le plus facile à trouver, même en cas d'hypovolémie. Ces complications immédiates sont moindres (pas de risque de pneumothorax, pas de risque d'hématome compressif) mais les risque infectieux sont plus importants (quoique cette notion soit à l'heure actuelle débattue). Le cathéterisme se réalise après repérage manuel de l'artère fémorale au niveau du pli inguinal. Le point de ponction et médial et distal (1 cm et 1 cm respectivement). L'axe de ponction est proximo - postero - latérale, soit en direction de l'artère.

Indications et utilisations

Complications

Les complications communes à chaque voie centrales sont

Certaines complications sont plus courantes selon l'accès utilisé :

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"Ponction d'une voie veineuse"

L'image ci-contre est extraite du site spimotion.univ-lyon1.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (320 x 240 - 56 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Voie_veineuse_centrale.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu