Tendon

Les tendons sont des cordons fixés sur les parties du squelette offrant une prise aux muscles. De couleur blanche, et d'aspect plutôt large et épais, ils possèdent une forte résistance due à leur structure en faisceaux de fibres de collagènes.


Catégories :

Appareil locomoteur - Anatomie animale - Vocabulaire de l'anatomie

Recherche sur Google Images :


Source image : nlm.nih.gov
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • tendons - Cordons fibreux, d'un blanc nacré, par lequel les muscles s'insèrent sur les os. (source : pagesperso-orange)

Les tendons sont des cordons fixés sur les parties du squelette offrant une prise aux muscles. De couleur blanche, et d'aspect plutôt large et épais, ils possèdent une forte résistance due à leur structure en faisceaux de fibres de collagènes. Ils appartiennent aux tissus conjontifs avec un réseau de fibres bien plus organisé que la majorité des tissus conjonctifs.

Rôle

Ils ont pour fonction de stabiliser par intermittence des articulations osseuses (tandis que les ligaments offrent une stabilité permanente) avec l'aide du muscle auquel il est lié. Il permet aussi de transmettre les forces musculaires aux pièces osseuses. Le tendon et le muscle, forment une composante dynamique qui permet le mouvement. Quoiqu'un tendon soit peu vascularisé, on y trouve d'innombrables nerfs fournissant une information précise sur la charge tractée mais aussi sur la position du membre auquel il est attaché. L'organe tendineux de Golgi est un propiocepteur localisé dans le tendon qui informe du changement de tension et du taux de changement du muscle qui y est rattaché. Il envoie des influx nerveux au SNC, plus la tension est importante plus l'influx sera important.

Physiopathologie

Les tendons sont plus résistants que les ligaments mais la répétition d'activités comme chez les sportifs de hauts niveaux à cause de leur entraînement entraîne une fragilisation du tendon qui peut alors se déchirer ou se rompre entièrement. Ces lésions du tendon se nomment des tendinopathies ou tendinoses.

En physiopathologie des tendons, on se rend compte qu'il existe des facteurs facilitant les tendinopathies, ces facteurs peuvent être intrinsèques à l'individu ou extrinsèque à lui. Dans les facteurs intrinsèques nous avons :

Mais tous ces facteurs intrinsèques sont d'une importance relative, car la survenue d'une tendinopathie dépend de l'utilisation du tendon en question, si on ne fait totalement pas de sport, on est assez protégé de ce côté-là... Les facteurs extrinsèques qui facilitent une tendinopathie sont les mauvais gestes qui sont répétés durant l'entrainement par exemple, le manque d'échauffement, un mauvais chaussage, mais également les facteurs hormonaux ou médicamenteux.

Liste des tendons

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Tendon.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu