Plèvre

En anatomie, la plèvre est une séreuse délimitant un espace virtuel localisé entre les poumons en dedans et la paroi thoracique en dehors.


Catégories :

Anatomie de l'appareil respiratoire - Anatomie humaine par système

Recherche sur Google Images :


Source image : anat-jg.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • (gr. pleura, côté). Syn. séreuse pleurale. Membrane séreuse enveloppant le poumon, constituée d'un feuillet viscéral qui adhère au... (source : nzdl.sadl.uleth)
Vue antérieure du thorax : Les rapports anatomiques entre la plèvre en bleu, les poumons en violet.

En anatomie, la plèvre est une séreuse délimitant un espace virtuel (c'est-à-dire vide dans les situations normales) localisé entre les poumons en dedans et la paroi thoracique en dehors.

Anatomie

On peut distinguer la plèvre pariétale, localisée contre la paroi thoracique, de la plèvre viscérale, accollée aux poumons. Les deux cavités pleurales (droite et gauche) ne sont pas reliées entre elles.

Physiologie

Article détaillé : Physiologie pleurale.

Comme toutes séreuses, elles ont un rôle pour diminuer les frottements occasionnés par les mouvements (respiratoire en l'occurrence). Elles sont tapissées par un épithélium secrétant en petite quantité un liquide lubrifiant.

Exploration

Dans les cas normaux, les plèvres sont fines et ne sont pas visualisables.

Quand la cavité pleurale contient un liquide (épanchement), ce dernier peut être détecté, suivant son abondance :

Naturellement cet épanchement peut être visualisé à l'échographie, à la tomographie, ou par imagerie par résonance magnétique (IRM).

Si besoin on peut compléter l'examen par une ponction pleurale et l'analyse du liquide prélevé.

Un épaississement d'une plèvre sera principalement visualisée par tomographie ou par résonance magnétique.

Maladie de la plèvre

La présence de liquides en quantité notable dans la cavité pleurale forme un épanchement pleural qui peut être d'origines diverses :

La présence d'air dans la cavité pleurale forme un pneumothorax qui peut être :

La présence de sang dans la cavité pleurale se nomme un hémothorax, de liquide et d'air un hydropneumothorax, de sang et d'air un hémopneumothorax.

Les plèvres peuvent être épaissies, sans qu'elles contiennent une quantité notable de liquide : pleurésies sèches.

Le cancer de la plèvre est une pathologie fréquemment secondaire à l'inhalation au long cours d'amiante : il s'agit alors d'un mésothéliome.

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pl%C3%A8vre.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu