Palais

En anatomie, le palais forme la paroi supérieure de la cavité buccale.



Catégories :

Bouche - Anatomie de l'appareil digestif - Anatomie humaine par système

06-06-06palataltori.jpg

En anatomie, le palais forme la paroi supérieure de la cavité buccale.

Il est constitué de deux parties. Dans les deux tiers antérieurs, le palais est dur car osseux tandis que dans le tiers postérieur il est dit mou car constitué d'une aponévrose et de muscles.

Le palais osseux est constitué par la réunion des lames horizontales (processus palatins) des deux os maxillaires et de la réunion des lames horizontales des os palatins.

Le palais mou, fragile, est la réunion des fibres du muscle tenseur du voile du palais, du muscle élévateur du voile du palais mais aussi des muscles uvulaires, palato-glosse et palato-pharyngien. A son extrémité postérieure, pend la luette. Il est mobile grâce à ces muscles, surtout lors de la déglutition afin d'empêcher un reflux d'aliments vers les choanes (orifices postérieurs des cavités nasales).

L'innervation des muscles du palais est la suivante : le muscle élévateur du voile du palais est innervé par le nerf mandibulaire (V3) via le ganglion otique d'Arnold; les autres muscles sont innervés par les nerfs glosso-pharygien (IX) et vague (X).

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_(anatomie).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu