Os scaphoïde

Le scaphoïde est un os de la première rangée du carpe dont le rôle fonctionnel est essentiel dans la biomécanique du poignet.


Catégories :

Squelette du membre supérieur - Système squelettique - Anatomie humaine par système

Le scaphoïde est un os de la première rangée du carpe dont le rôle fonctionnel (en duo avec l'os lunatum) est essentiel dans la biomécanique du poignet.

Les os du poignet

Gray221.png

La région du carpe : main droite en face dorsale (dos de la main en haut) à gauche ; en face palmaire (paume vers le haut) à droite 1-radius. 2-ulna ou cubitus. 3-métacarpiens
A-scaphoïde. B-lunatum ou semi lunaire
C-triquetrum ou pyramidal. D-pisiforme
E-trapèze. F-trapèzoïde
G-capitatum ou grand os. H-hamatum ou os crochu.


Anatomie

L'os scaphoïde, ou os naviculaire, est l'élément osseux le plus proximal de la colonne du pouce. C'est le scaphoïde carpien. Il s'articule avec :

Il y a également un scaphoïde dit tarsien qui se situe dans le pied. Cet os appartient au tarse postérieur et s'articule en avant avec les 3 os cunéiformes. Il est articulé avec le talus en arrière par l'articulation de Chopart (source : cours d'anatomie pcem).

Pathologie

Fracture osseuse

C'est l'os du carpe le plus fréquemment fracturé.

La fracture du scaphoïde est typique des chutes avec "réception" sur la main, surtout à vélo, en patins ou lors de matchs de football.

Le diagnostic de fracture est complexe à réaliser car les lésions éventuelles peuvent ne pas être immédiatement visibles sur les radiographies standards du poignet de face et de profil. On pratique aussi une radiographie avec incidences spéciales qui permettent de dérouler l'os et ainsi de visualiser plus exactement le trait de fracture.

Un imagerie par scanner peut aussi être prescrite si les signes radiologiques ne sont pas probants.

En cas de doute, le corps médical français a pour usage d'immobiliser le poignet et l'avant-bras, avec un plâtre ou une résine, pendant au moins dix jours, puis, passé ce délai, de refaire des radiographies de contrôle.

L'inconvénient de cette méthode est de retarder la guérison dans le cas où il n'existe pas de fracture, mais "simplement" une lésion articulaire ou ligamentaire (entorse par exemple), pour laquelle l'immobilisation n'est pas recommandée, mais qui au contraire demandent à être traitées rapidement en rééducation par un kinésithérapeute.

L'utilisation des techniques d'imagerie médicale moderne (scanner, IRM) sert à lever particulièrement rapidement le doute, mais leur emploi en première instance ne fait pas partie des usages actuels. On peut le regretter car dans bien des cas, ces techniques, certes plus coûteuses que les radiographies classiques, permettraient d'éviter des immobilisations inutiles et de diminuer les frais consécutifs pour la société (surtout en ce qui concerne les arrêts de travail).

Dans le cas d'une fracture, trois techniques de soins sont applicables :

  1. immobilisation prolongée du poignet et de l'avant-bras (plâtre ou résine) pendant 90 jours,
  2. fixation en chirurgie ambulatoire par technique percutanée,
  3. vissage en chirurgie classique à ciel ouvert.

Les techniques applicables dépendent du type de fracture et de sa localisation sur l'os.

Pour les fractures non déplacées, essentiellement celles du corps du scaphoïde, la technique percutanée tend à se développer. Elle s'opère sous anesthésie locale, sans hospitalisation du patient, et dure à peu près 20 à 30 minutes.

Ses résultats sont excellents, et la durée d'immobilisation consécutive est réduite à à peu près deux semaines (contre 8 à 12 semaines sans intervention).

Plusieurs services hospitaliers travaillent aujourd'hui sur le perfectionnement de la technique percutanée, avec l'utilisation de la CAO (chirurgie assistée par ordinateur), permettant de perfectionner la précision de l'intervention.

Les fractures du scaphoïde non diagnostiquées, et par conséquent non soignées, entrainent quasi toujours des complications à terme, nécessitant alors des traitements "lourds".

Il ne faut par conséquent pas hésiter à faire réaliser les examens ad hoc pour lever tout doute et , en cas de fracture avérée, de bien se faire expliquer l'ensemble des options de traitement envisageables, leurs avantages et les risques éventuels.

Recherche sur Google Images :



"L'os scaphoïde est un des 8"

L'image ci-contre est extraite du site scafoide.centerblog.net

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (350 x 523 - 22 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Os_scapho%C3%AFde.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu