Oreille interne

L'oreille interne est une des parties de l'oreille, qui contient non seulement l'organe de l'ouïe, la cochlée ou limaçon, mais également le Dispositif vestibulaire, organe de l'équilibre, responsable de la vision de la position angulaire de la tête...


Catégories :

Système auditif - Système sensoriel - Anatomie humaine par système - Anatomie en oto-rhino-laryngologie

L'oreille interne est une des parties de l'oreille, qui contient non seulement l'organe de l'ouïe, la cochlée ou limaçon, mais également le Dispositif vestibulaire, organe de l'équilibre, responsable de la vision de la position angulaire de la tête et de son accélération. Les mouvements de l'étrier sont transmis à la cochlée via la fenêtre ovale et le vestibule.

Galerie anatomie

Anatomie

L'oreille interne se divise en deux entités : le labyrinthe osseux et le labyrinthe membraneux.

le labyrinthe osseux

C'est un ensemble de cavités creusées dans le rocher (os pétreux) dans l'os temporal. Chez le fœtus cette formation est particulièrement nettement différenciable du reste du rocher (capsule otique), chez l'adulte les cavités sont noyées dans l'épaisseur de l'os. Dimensions : la longueur est de 20mm pour une largueur maximale de 13mm.

  • le vestibule
  • les trois canaux semi-circulaires
  • l'aqueduc du vestibule.
  • la cochlée
  • l'aqueduc du limaçon


le labyrinthe membraneux

L'appareil vestibulaire postérieur comprend : les canaux semicirculaires d'un part et le saccule et l'utricule d'autre part.
  • Les trois canaux semicirculaires, disposés orthogonalement dans les trois plans. Ils sont remplis de la même endolymphe que la cochlée. Quand l'oreille est soumise à un mouvement, l'inertie de ce liquide rend ce mouvement détectable par des cellules ciliées, proches de celles de la cochlée. La disposition des trois canaux en trois plans grossièrement orthogonaux sert à détecter la position angulaire de la tête dans l'ensemble des directions envisageables. Ils sont les capteurs d'accélérométrie angulaire.
  • Le saccule et l'utricule contient des otoconies qui vont les rendrent aptes à détecter les mouvments. Ce sont les capteurs d'accélération linéaire.
La cochlée est un organe creux rempli d'un liquide nommé endolymphe. Elle est tapissée de cellules ciliées - des cellules sensorielles coiffées de structures filamenteuses, les stéréocils, groupés en une touffe ciliaire libre de vibrer. Ces cellules sont disposées le long d'une membrane (la membrane basilaire) qui vient partitionner la cochlée en deux chambres. La totalité des cellules ciliées et des membranes qui leur sont adjointes forment l'organe de Corti.
La membrane basilaire et les cellules ciliées qu'elle porte sont mises en mouvement par les vibrations transmises au travers de l'oreille médiane. Le long de la cochlée, chaque cellule répond préférentiellement à une certaine fréquence, pour permettre au cerveau de différencier la hauteur des sons. Ainsi, les cellules ciliées les plus proches de la base de la cochlée (fenêtre ovale, au plus près de l'oreille médiane) répondent préférentiellement aux aigus. Celles localisées en son apex (dernier tour de la cochlée) répondent aux basses fréquences.
Ce sont les cellules ciliées qui font la transduction mécanoélectrique : elles transforment un mouvement de leur cils en signal nerveux par le nerf auditif, qui va être interprété par le cerveau comme un son de la hauteur tonale correspondant à la cellule excitée.

Pathologie

Lors d'une exposition à un son de haute intensité des cellules ciliées sont détruites et ne peuvent être remplacées. Les effets sont cumulatifs et peuvent amener à une perte progressive de l'ouïe qui commence à partir des hautes fréquences, ou alors à la surdité, avec des corollaires habituels les acouphènes, les distortions harmoniques douloureuses improprement nommé hyperacousie.


Voir aussi



Dispositif sensoriel - Dispositif auditif

Recherche sur Google Images :



"oreille interne"

L'image ci-contre est extraite du site pierre.mf.free.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (405 x 387 - 54 ko - gif)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Oreille_interne.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu