Œil humain

L'œil humain est l'organe de la vision de l'homme. C'est l'œil autorise l'homme de capter la lumière pour ensuite l'analyser et interagir avec son environnement.


Catégories :

Œil

Un œil humain
Œil humain.
Schéma anatomique de l'œil humain.

L'œil humain est l'organe de la vision de l'homme. C'est l'œil autorise l'homme de capter la lumière pour ensuite l'analyser et interagir avec son environnement. L'œil humain sert à distinguer les formes et les couleurs.

L'un des grands défis de la technologie sera de fabriquer des «yeux électroniques» capables d'égaler ou alors de dépasser les aptitudes des yeux du monde vivant pour, par exemple, remplacer l'œil d'une personne qui aurait eu un accident.

Anatomie et physiologie de l'œil humain

L'œil s'adapte en premier lieu à la lumière ambiante. L'homme peut ainsi percevoir avec une sensibilité équivalente en plein soleil ou sous la lumière de la pleine lune, soit avec une intensité lumineuse 10 000 fois moindre. Une première adaptation provient de l'écartement de l'iris qui en mode de nuit peut atteindre une ouverture maximale de 7 mm pour des jeunes gens (maximum qui décroît à 4 mm avec l'âge).

Comme chez la majorité des mammifères, oiseaux, reptiles et poissons, l'œil humain est constitué d'un globe oculaire, constitué de 3 enveloppes ou tuniques : la tunique externe, moyenne et interne.

Tunique interne

Tunique moyenne

Tunique externe

Les annexes de l'œil

Anatomie latérale de l'œil
Muscles de l'œil

Il y en a quatre :

  1. L'orbite, cavité osseuse, recouverte d'une membrane fibro-élastique (la périorbite). Rôle de protection.
  2. Les muscles oculomoteurs, rôle de déplacement. Au nombre de 6 chez l'humain :
    1. 4 muscles droits : droit supérieur, droit inférieur, droit interne (ou médial) et droit externe (ou latéral)  ;
    2. 2 muscles obliques : grand oblique (ou oblique supérieur) et petit oblique (ou oblique inférieur)
  3. La paupière, membrane donnant la possibilité une isolation plus ou moindre du rayonnement électromagnétique, l'étalement du film de larmes et la protection de la cornée.
  4. La glande lacrymale : localisée en haut et en dehors, elle secrète 40 % de nos larmes, le reste étant sécrété par des glandes accessoires.

Les récepteurs de l'œil

Les récepteurs de l'œil servent à décomposer les informations lumineuses en signaux électriques qui seront envoyés au nerf optique.

1. chambre postérieure (remplie d'humeur vitrée), 2. ora serrata, 3. muscle cilliaire, 4. ligament suspenseur, 5. canal de Schlemm, 6. pupille, 7. chambre antérieure (remplie d'humeur aqueuse), 8. cornée, 9. iris, 10. cristallin cortical, 11. noyau du cristallin, 12. corps cilliaire, 13. conjonctive, 14. muscle oblique inférieur, 15. muscle droit inférieur, 16. muscle droit médian, 17. veines et artères rétinales, 18. papille optique ou point aveugle, 19. lame criblée, 20. artère rétinale centrale, 21. veine rétinale centrale, 22. nerf optique, 23. veine vortiqueuse, 24. conjonctif, 25. macula, 26. fovéa, 27. sclère, 28. choroïde, 29. muscle droit supérieur, 30. rétine.

Les tissus de l'œil

Comme chez la majorité des mammifères, oiseaux, reptiles et poissons, l'œil humain est constitué d'un globe oculaire, comportant :

Couleur de l'œil humain

Article détaillé : Couleur des yeux.

Une mutation génétique du gène OCA2, porté par le chromosome 15 serait responsable de la couleur bleue des yeux et date d'environ 8000 ans[1]. Elle serait due à un ancêtre commun unique et a continué.

OCA2 code la protéine P qui est impliquée dans la production de mélanine, le pigment qui colore les cheveux, la peau et les yeux. La mutation n'est pas directement localisée sur OCA2 mais sur un gène adjacent qui n'annihile pas complètement son activité mais limite son champ d'action en réduisant la production de mélanine dans l'iris. Quand le gène est complètement désactivé, le corps ne secrète plus du tout de mélanine : c'est l'albinisme.

Pathologies de l'œil

L'ophtalmologie est la science qui étudie l'œil. L'ensemble des parties de l'œil peuvent être touchées :

Fonctionnement optique

Modèle optique de l'œil

La première modélisation de l'œil, dit «œil réduit» consiste à le considérer comme un dioptre sphérique, pourvu d'un diaphragme et servant à se placer dans les conditions de Gauss donnant la possibilité le stigmatisme approché. Ce modèle sert à comprendre la formation des images sur la rétine et l'effet de la courbure (modifiée par le cristallin) pour l'accommodation.

Le modèle pratique utilisé dans des activités expérimentales consiste à modéliser la rétine par un écran plat (feuille blanche) et le cristallin par une lentille convergente.

Dans certains systèmes didactiques la lentille est une lentille souple constituée d'une membrane plastique qu'on peut remplir plus ou moins avec de l'eau. On peut ainsi montrer l'accommodation et aborder les notions de punctum proximum et de punctum remotum.

L'utilisation d'une lentille en verre, sert à modéliser l'œil normal (emmétrope, vision nette à l'infini sans accommodation) puis, en modifiant la distance écran-lentille, de modéliser la myopie (écran trop éloigné) et l'hypermétropie (écran trop près), avec la possibilité ensuite d'ajouter une lentille correctrice pour modéliser les lunettes de vue.

Abordons quelques données optiques (moyennes) de l'œil :

Structures Rayon de courbure antérieur Rayon de courbure postérieur Indice de réfraction
cornée 7, 8 mm 6, 8 mm 1, 377
humeur aqueuse - - 1, 337
cristallin 10 mm 6 mm 1, 413
humeur vitrée - - 1, 336

L'œil peut être réduit à un dispositif centré dont les caractéristiques suivent :

L'œil électronique

Dans les systèmes électroniques visant à restaurer une vision déficiente, 8 dispositifs sont à l'étude. Ils dépendent du niveau de l'œil qu'on veut substituer :

Le signal sera ensuite transmis aux fibres visuelles toujours en vigueur.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

Médias


Dispositif sensoriel - Dispositif visuel

Œil - Nerf optique - chiasme optique - tractus optique - corps genouillé latéral - radiation optique - cortex visuel


Dispositif sensoriel - Dispositif visuel - Œil

Recherche sur Google Images :



"Description de l'oeil humain"

L'image ci-contre est extraite du site picouille.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (500 x 405 - 52 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%92il_humain.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu