Nez

Le nez est chez l'homme la saillie médiane du visage localisée au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales, qui forment le segment supérieur des voies respiratoires et renferment l'organe de l'olfaction.


Catégories :

Nez

Recherche sur Google Images :


Source image : e-boueur.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Organe de l'olfaction - Epithète "médiatique" voulant désigner un Parfumeur-Créateur. (source : beautissimo)
  • Outre l'organe olfactif, ce terme sert à désigner en parfumerie les personnes qui créent les0 parfums (source : phine.chez)
Profil du nez d'un homme adulte

Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage localisée au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales, qui forment le segment supérieur des voies respiratoires et renferment l'organe de l'olfaction. Ce terme est aussi utilisé pour les animaux ne possédant pas une truffe à l'extrémité du museau. Il concourt, en livrant passage à l'air, à l'accomplissement de la respiration et de la phonation.

Le nez se compose des ailes, de la cloison, de poils, de la racine et des narines.

La muqueuse qui tapisse les fosses nasales est riche en vaisseaux sanguins, d'où sa couleur rose. Elle renferme de nombreuses glandes à mucus qui la maintiennent constamment humide. Cette muqueuse réchauffe, humidifie et filtre partiellement l'air inspiré.

À la muqueuse rose s'oppose la muqueuse jaune, à rôle sensoriel. Celle-ci forme sur le cornet supérieur une tache de l'ordre du centimètre carré. Elle est pauvre en vaisseaux et en glandes, mais elle contient les terminaisons nerveuses du nerf olfactif. Cette zone olfactive est sensible à certaines substances solubles dans le mucus nasal. Lorsque le mucus est rare (par temps sec), l'olfaction est moins bonne. Lorsque, au contraire, le mucus est trop abondant (en cas de rhume), l'odorat disparaît presque.

Types de nez

Il existe de nombreux qualificatifs pour décrire les nez :

Le nez dans la littérature et l'histoire

       « * – Il n'y a pas à dire, elle a un joli nez !
         * – Un très joli nez !
         * – Tu as vu son nez Idéfix ?» 

(Astérix, Panoramix et Obélix, dans Astérix et Cléopâtre. )


Parfumerie

En parfumerie, un nez est une personne qui prépare les mélanges d'essences pour créer un parfum. C'est un métier : au royaume des odeurs, il est le roi. Connaissant des milliers de senteurs, il est capable d'analyser la fragrance (sensation olfactive) d'un produit et d'en attester la qualité. Le nez rêve de créer le Chanel n° 5 de demain ou, au moins, de participer à son élaboration. Après dix années de pratique, quand il a identifié et mémorisé les 1 500 matières de base entrant dans la composition des parfums, le parfumeur peut devenir formulateur. À lui alors de choisir les produits (fleurs, épices, sucs) et la dominante (florale, musquée, poivrée), de combiner les essences jusqu'à obtention du jus. Les manipulations chimiques sont particulièrement complexes. Quelques gouttes ici ou là modifient la teneur odorante du mélange et cela peut tourner au vinaigre ! Des centaines d'essais sont nécessaires avant la fabrication en série. Le nez est aussi particulièrement sollicité par les industries cosmétiques et alimentaires pour le contrôle qualité. Il travaille alors en collaboration avec l'aromaticien. Nul besoin d'avoir le «pif» de Cyrano pour savoir si les matières premières utilisées pour un désodorisant ou un aliment sont fraîches. Il faut être capable de reconnaître les odeurs. De même pour attester que le parfum de synthèse d'une lessive est conforme à l'original et qu'il plaira au consommateur.

Le nez dans l'évolution

Le nez est un caractère qui a évolué à partir d'un caractère ancestral : la truffe ou rhinarium. En effet, le nez externe est un caractère dérivé pour les primates haplorrhiniens, qui comprennent entre autres, les singes, gorilles et l'Homme. En effet les chats, les chiens, ou encore les primates lémuriens n'ont pas de nez, mais un rhinarium. Les chauves-souris en ont par contre un. Le nez est par conséquent apparu il y a à peu près 55 Ma.

Du point de vue évolutif un nez est caractérisé par :

– la présence de poils envisageable entre les narines ;
– la soudure complète de la lèvre supérieure et de la fente entre les narines.

Expressions

De nombreuses expressions utilisent le terme «nez» :

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Nez.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu