Muscle grand pectoral

Le muscle grand pectoral est un muscle de la ceinture du membre thoracique. Localisé sous la peau, ce muscle est large et puissant, c'est le plus volumineux du membre thoracique.



Catégories :

Muscle - Anatomie humaine par système - Muscles du membre supérieur

Position du muscle grand pectoral
Dessin du muscle grand pectoral gauche noté Pectoralis major

Le muscle grand pectoral est un muscle de la ceinture du membre thoracique (ou supérieur). Localisé sous la peau, ce muscle est large et puissant, c'est le plus volumineux du membre thoracique.

Il nait d'origines multiples et étendues :

  • des 2/3 médiaux (interne) du bord antérieur de la clavicule : faisceau claviculaire.
  • sur une très grande moitié supérieure du sternum : faisceau sterno-chondro-costal.
  • des cartilages costaux de la 2ème à la 6ème côte.
  • de l'aponévrose du muscle grand droit.

  • ventre épais triangulaire
  • convergence des trois faisceaux :
    • Fibres claviculaires : en dehors et en haut.
    • Fibres sternales : en dehors horizontalement.
    • Fibres abdominales : en dehors et en bas.

Il recouvre la partie antéro-supérieure du thorax, mais aussi le muscle petit pectoral. Il laisse un petit espace triangulaire entre lui et le muscle deltoïde : l'espace delto-pectoral.

Les 3 faisceaux se terminent en deux faisceaux, qui s'insèrent à la face profonde du sillon inter-tuberculaire, et sur la partie antéro-latérale du tubercule majeur :

  • Faisceau supérieur qui est constitué des fibres claviculaires et de la moitié supérieures des fibres sternales.
  • Faisceau inférieur qui est constitué de la moitié inférieur des fibres sternales et des fibres abdominales.

La terminaison est tortionée obliquement et vers le haut.

Il est innervé par le nerf pectoral latéral, issu de l'anse des pectoraux (Racines C5, C6, (C7), C8 et Th1).

  • Il est essentiellement adducteur du bras
  • Il est aussi rotateur médial (interne) de l'humérus
  • Sa partie claviculaire aide à l'antépulsion (flexion) du bras ainsi qu'à l'adduction au-delà de la ligne médiane (ligne passant par l'axe du corps).
  • Sa partie sternale, avec les muscles grand dorsal et grand rond, étend l'humérus fléchi du côté du tronc lors de l'opposition d'une résistance.
  • Il est auxiliaire dans la respiration forcée (augmentation du volume thoracique).

Il est vascularisé par l'artère thoraco-acromiale et l'artère thoracique latérale.


Il est courant de développer le volume, ou la force, des pectoraux (comme de nombreux autres muscles : biceps, triceps, épaules, trapèzes... ) avec exercices de musculation, dont l'exemple le plus courant, et le plus simple, est les "pompes" (ou push-ups en anglais).

Pectoraux renforcés par la musculation



Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Muscle_grand_pectoral.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu