Glande salivaire

Les glandes salivaires produisent la salive qui est le liquide qui baigne la bouche. La salive a pour rôle d'humidifier les muqueuses du dispositif digestif supérieur, de participer aux premières étapes de la digestion...


Catégories :

Bouche - Anatomie de l'appareil digestif - Anatomie humaine par système - Système exocrine - Système sécréteur

Glandes salivaires :
(1) Parotides, (2) Sous-maxillaires, (3) Sublinguales

Les glandes salivaires produisent la salive qui est le liquide qui baigne la bouche. La salive a pour rôle d'humidifier les muqueuses du dispositif digestif supérieur, de participer aux premières étapes de la digestion et de favoriser la progression des aliments du pharynx à l'œsophage ainsi qu'à l'estomac. Les glandes salivaires sont des glandes à mode de sécrétion exocrine.

Anatomie des glandes salivaires

Les trois principales paires de glandes salivaires sont :

D'autre part, il existe un grand nombre qui plus est petites glandes salivaires dans la langue, les joues, les lèvres et le palais, comme les glandes de von Ebner, à l'arrière de la langue, au niveau des papilles circumvallées.

Histologie

Les glandes salivaires sont enfermées dans une capsule conjonctive fibreuse et se divisent en lobules. Les vaisseaux sanguins et les nerfs pénètrent dans la glande par le hile et se ramifient dans les lobules. L'unité sécrétrice du parenchyme lobulaire est l'adénomère. Il est constitué de cellules sécrétrices formant des agglomérats dénommés acini (acinus au singulier) creux dont la cavité (le lumen) se prolonge par un canal intercalaire. Les canaux intercalaires de plusieurs acini se réunissent pour former le canal strié (ou canal de Pflüger). Chaque canal strié déverse les sécrétions du lobule dont il est issu dans le canal interlobulaire qui circule dans les cloisons interlobulaires. Le canal interlobulaire forme le canal excréteur de la glande salivaire et débouche dans la cavité buccale.

Entourant chaque acinus à la manière d'une pieuvre, les cellules myo-épithéliales sont identiques en tous points aux cellules musculaires lisses. Contractiles, elles joueraient un rôle dans l'expulsion des produits de sécrétion.

Cytologie

Les cellules séreuses : Elles sécrètent une salive sans mucine. De forme pyramidale, leur noyau arrondi occupe le tiers basal. Elles sont riches en grains de sécrétion accumulés dans le pôle apical, ces grains se colorent fortement avec des colorants basiques masquant l'aspect des cellules en microscopie optique.

Les cellules muqueuses : Elles sécrètent de la salive visqueuse, riche en mucines. De grande taille, leur noyau de forme anguleuse se trouve repoussé totalement dans la partie basale de la cellule. Le réticulum endoplasmique et les grains de sécrétion sont abondants et le Golgi particulièrement développé. Les grains présentent l'apparence de gouttelettes pâles à la coloration.

On classe les glandes salivaires selon le type cellulaire qu'elles renferment :

Rôle dans les maladies

Voir oreillons (parotiditis epidemica) et syndrome de Sjögren. La pathologie la plus fréquente des glandes sous-maxillaires est la lithiase salivaire. Il s'agit de la formation d'un calcul qui bouche partiellement ou totalement l'excrétion de la salive. Cette stase salivaire peut provoquer un gonflement sous maxillaire, des douleurs, ou alors une infection locale en cas de stase salivaire. On rencontre aussi des tumeurs des glandes salivaires. Elles sont généralement bénignes (adénome pléiomorphe par exemple), mais peuvent aussi être malignes.

Liens externes


Recherche sur Google Images :



"Glande salivaire de larve de"

L'image ci-contre est extraite du site svt6projet.free.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (462 x 480 - 53 ko - )

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Glande_salivaire.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu