Bourrelet sus-orbitaire

Le bourrelet sus-orbitaire est une saillie osseuse localisée au dessus de l'orbite et au dessous du front. Il se trouve au niveau des sourcils.


Catégories :

Crâne - Système squelettique - Anatomie humaine par système - Paléoanthropologie - Anatomie animale

Gray190.png

Le bourrelet sus-orbitaire est une saillie osseuse localisée au dessus de l'orbite et au dessous du front. Il se trouve au niveau des sourcils. On le retrouve chez des nombreux mammifères, mais il est réduit (voir absent) chez les humains.

Le bourrelet sus-orbitaire est un caractère ancestral dans la lignée humaine qu'on observe chez l'Homo erectus ou encore l'homme de Néandertal.

Conception anthropologique

L'importance de ces bourrelets fluctue aussi selon les différentes espèces primates, actuels ou fossiles. Les plus proches parents de l'homme qui existent aujourd'hui, les grands Singes, ont des bourrelets supraorbitaux assez prononcés, tandis que chez l'homme moderne ils sont assez réduits. Le témoignage des fossiles indique que le bourrelet supraorbital s'est réduit chez l'homme primitif à mesure que la voûte crânienne prenait de l'importance et venait se placer à la verticale, au-dessus du visage.

Certains paléoanthropologues distinguent entre torus et bourrelet. Anatomiquement, un torus est une saillie de l'os. Selon cette théorie les hominidés fossiles avaient un torus, mais les humains modernes n'ont plus qu'un bourrelet.

Utilité

Le bourrelet sus-orbital est un épaississement de l'os au-dessus des yeux. Il vise à renforcer les os du visage, qui sont plus faibles, de la même façon ou environ que le menton des hommes modernes s'est développé pour renforcer leurs mâchoires inférieures, assez minces. C'était indispensable chez les pongidés et les premiers hominidés à cause de l'effort énorme produit sur leur crâne par leurs appareils masticatoires puissants, la meilleure démonstration se trouve chez quelques-uns des membres du genre Paranthropus. Le bourrelet sus-orbital était un des derniers traits à avoir disparu au cours de l'évolution qui conduit à l'homme moderne et il n'a disparu qu'avec le développement moderne d'un lobe frontal prononcé. C'est une des différences les plus marquantes entre Homo sapiens et Homo neanderthalensis. On nomme cette théorie «modèle bio-mécanique pour la formation du bourrelet sus-orbital».

Voir aussi

Recherche sur Google Images :



"un bourrelet sus-orbitaire"

L'image ci-contre est extraite du site wwf.be

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (395 x 600 - 54 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Bourrelet_sus-orbitaire.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu