Artère coronaire

Les artères coronaires ou coronaires, dont le nom vient de leur disposition en couronne autour du cœur, sont des artères servant à vasculariser, et donc de nourrir, le muscle cardiaque.


Catégories :

Anatomie cardiaque - Anatomie du système cardio-vasculaire - Anatomie humaine par système - Artère

Les artères coronaires sont les premières dérivations de la circulation générale

Les artères coronaires ou coronaires, dont le nom vient de leur disposition en couronne autour du cœur, sont des artères servant à vasculariser (irriguer), et donc de nourrir, le muscle cardiaque (myocarde).

Anatomie

Elles naissent de la face antérieure du début de l'aorte thoracique ascendante au niveau du sinus de Valsalva et restent à la surface du cœur où elles cheminent dans les sillons cardiaques. Leur calibre est petit (2 à 3 mm dans les premiers centimètres).

Les deux artères peuvent être partiellement obstruées par les valvules aortiques antérieures lors de la systole. C'est pourquoi le débit coronaire se fait principalement en diastole.

Elle est d'autant plus importante que les coronaires sont des artères terminales, ce qui veut dire qu'une obstruction aura une répercussion immédiate sur le fonctionnement de l'organe.

La vascularisation coronaire représente 5 à 10 % du débit cardiaque.

Artère coronaire gauche

Heart right anterior oblique diagrams.svg

C'est l'artère fonctionnellement principale.

Elle commence par un tronc commun naissant du sinus aortique antéro-gauche, juste au-dessus de la valvule aortique semi-lunaire gauche. Elle passe entre le tronc artériel pulmonaire gauche et l'auricule gauche qui se divise rapidement en :

Artère coronaire droite

Elle dessine un «C» dans le sillon auriculo ventriculaire antérieur. On peut distinguer globalement un premier segment horizontal, un deuxième segment vertical et un troisième segment horizontal. Elle se divise à la partie inférieure du cœur en artère interventriculaire postérieur (ou IVP) et en artère rétroventriculaire. La séparation en ces deux dernières se nomme couramment «la croix du cœur». L'artère coronaire droite irrigue le ventricule droit et la partie inférieure du ventricule gauche.

Elle donne aussi plusieurs branches collatérales :

Cette artère permet d'amener le sang vers :

Circulation terminale

Le réseau coronarien est dit classiquement «terminal», c'est-à-dire, sans anastomose (liaison artérielle) entre les trois vaisseaux. Il existe cependant une grande variabilité suivant les individus et l'ancienneté d'une maladie coronarienne (développement d'une collatéralité pouvant être importante dans ces cas).

Il en existe plusieurs types :

Ces réseaux ne suffisent pas, le plus fréquemment, à irriguer le cœur en cas d'obstruction des artères coronaires principales.

Distribution

Suivant l'importance respective de l'artère coronaire droite ou gauche, on parle de réseau droit dominant ou de réseau gauche dominant, le deuxième cas étant plus habituel.

Variations anatomiques

Les deux artères naissent de l'aorte de manière scindée. Plus rarement, elles peuvent naître d'un même tronc.

Les coronaires restent à la surface externe du cœur. Occasionnellemen peut exister un trajet intramusculaire. On parle dans ce cas de trajet intramyocardique ou de pont musculaire ou de pont myocardique. La contraction du muscle cardiaque peut alors écraser l'artère et cette anomalie peut se manifester par des douleurs thoraciques de type angineuse. Cette variété anatomique semble être assez fréquente dans la mesure où elle a été retrouvée dans près de 30 % des scanners de coronaires, intéressant principalement l'IVA[1]

Exploration

Visualisation directe

Coronarographie

L'examen servant à visualiser au mieux les coronaires est la coronarographie. C'est l'examen de référence pour étudier les différentes pathologies associées, surtout l'infarctus du myocarde et la pathologie d'Angor.

Le scanner coronaire multi-barrette est une technique non invasive en plein développement, servant à reconstituer en trois dimensions les gros troncs coronaires. Par des traitements de l'image, l'artère peut être déplié sur un même plan ce qui permet d'en favoriser largement l'analyse. De même cet examen sert à faire une mesure semi-quantitative de la quantité de calcium dans l'artère, permettant d'apprécier les calcifications.

L'imagerie par résonance magnétique nucléaire ne permet pas de visualiser correctement les artères coronaires.

L'échocardiographie n'est , de même, pas une bonne technique pour l'exploration précise de ces structures anatomiques, même si elles peuvent quelquefois être visualisées dans ses premiers centimètres (principalement en échographie trans-œsophagienne).

Étude indirecte

Certains examens ne permettent pas de visualiser les coronaires mais de détecter la conséquence d'un rétrécissement sur ces dernières.

Les deux examens les plus fréquemment utilisés dans ce but sont :

La Tomographie_par_émission_de_positrons qui depuis l'autorisation de mise sur le marché du Rubidium 82 autorise une détection nettement plus fine des parois du myocarde. Ce produit étant un analogue du potassium, la TEP donne une détection supérieure à la scintigraphie myocardique. De plus, cet appareil étant couplé à un scanner, cela permet d'accentuer d'autant plus la qualité des images (fusion TEP-TDM et correction d'atténuation) et en particulier laisse entrevoir le couplage des deux techniques et d'offrir ainsi un examen scano-angiographique des coronaires ou scanner coronaire tout cela en un seul et même examen pour le patient.

Pathologie

Notes et références

  1. (en) The Prevalence and anatomical patterns of intramuscular coronary arteries : A coronary computed tomography angiographic study, Eli Konen, Orly Goitein, Leonid Sternik, MD, Yæl Eshet, Joseph Shemesh, Elio Di Segni, J Am Coll Cardiol, 2007; 49 :587-593

Recherche sur Google Images :



"l'artère coronaire droite"

L'image ci-contre est extraite du site vulgaris-medical.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (535 x 440 - 28 ko - )

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Art%C3%A8re_coronaire.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu