Abdominaux

Par substantivation dans le langage familier, les abdominaux sont des muscles striés localisés au milieu du corps. Ils s'étendent du thorax jusqu'au bord supérieur du bassin.



Catégories :

Muscle - Anatomie humaine par système

Définitions :

  • abdominal - Anatomie - Adj. * abdomino, abdominal : du latin abdomen : bas-ventre ; relatif à l'abdomen ; * inal : du suffixe -in, -inal (e), -ine, servant... (source : georges.dolisi.free)
  • abdominal - En rapport avec l'abdomen, autrement dit de la partie du corps entre la poitrine et les hanches, qui contient le pancréas, l'estomac... (source : benjamin.lisan.free)
Henry Gray (1825–1861), «Anatomie du corps humain».

Par substantivation dans le langage familier, les abdominaux (abrégé abdo ou abdos) sont des muscles striés localisés au milieu du corps. Ils s'étendent du thorax jusqu'au bord supérieur du bassin.

Les abdominaux sont les muscles les plus utilisés. Ils autorisent notre corps d'effectuer les mouvements de rotation et d'inclinaison. Ils jouent un rôle particulièrement important dans l'équilibre du bassin, la posture, la statique de la colonne vertébrale, mais également dans l'expiration forcée et/ou la toux en antagonisme direct avec le diaphragme en refoulant le contenu abdominal.

Ils sont au nombre de huit, disposés symétriquement. Les abdominaux sont constitués d'un ensemble de quatre muscles de types différents :

Le grand droit

Le grand droit se situe à la partie antérieure de l'abdomen. C'est un muscle pair qui est contenu dans la gaine aponévrotique résistante, la gaine rectusienne qui s'entrecroise au niveau de la ligne médiane pour former la ligne blanche (tendue de l'appendice xiphoïde à la symphyse pubienne).

Son origine se fait par trois digitations charnues au niveau des faces externes des côtes 5 et 6 mais aussi sur le 7e cartilage costal et l'appendice xiphoïde. De là, il couvre verticalement vers le bas (sa largeur étant décroissante de son insertion proximale à son insertion distale), il sera large, aplati et entrecoupé par 4 à 5 intersections tendineuses (celles-ci ne vont pas jusqu'à la face profonde du muscle mais s'insèrent malgré tout sur la gaine rectusienne) dont 3 seront sus-ombilicales. Le grand droit de l'abdomen va ensuite se terminer sur la tubérosité pubienne et la surface symphysaire.

Les grands droits sont au nombre de deux, répartis de part et d'autre de la ligne blanche. Ce muscle sera innervé par les 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12e nerfs intercostaux (T5-T12). Il sera responsable de la rétroversion du bassin, si on prend le thorax comme point fixe, et de la flexion antérieure du rachis si le point fixe est au bassin.

Article détaillé : Muscle grand droit.

Le grand oblique

Ce muscle couvre le devant et le côté de l'abdomen, du grand droit de l'abdomen jusqu'au grand dorsal (latissimus dorsi).

Il s'attache sur les sept dernières côtes en alternance avec le grand dentelé (serratus anterior) et le grand dorsal (latissumus dorsi), et sur la crête iliaque. Les fibres se terminent sur l'aponévrose du grand oblique et les deux aponévroses du grand oblique se rejoignent pour former la ligne blanche de l'abdomen.

Quand les deux côtés se contractent, les muscles fléchissent le tronc. Les fibres sont obliques et entraînent le tronc en inclinaison latérale du même côté et en rotation du côté opposé.

Le petit oblique

Situé sous le grand oblique, le petit oblique s'attache en bas sur l'arcade fémorale, sur la crête iliaque et sur l'aponévrose lombaire.

Ses fibres se terminent sur les quatre dernières côtes et sur l'aponévrose du petit oblique. Les fibres se dirigent en éventail et leur action sur un seul côté permet l'inclinaison latérale et la rotation du tronc de côté. Quand les deux côtés sont en action et si le bassin est fixe, les petits obliques fléchissent le tronc vers l'avant.

Si le bassin et les vertèbres sont fixes, il est alors muscle expirateur.

Le transverse de l'abdomen

Le transverse est le muscle le plus profond de la totalité des abdominaux. Il est reconnu comme un des muscles stabilisateurs du tronc.

À leur origine ses fibres s'attachent :

Et se terminent sur une aponévrose antérieure qui rejoint celle du transverse opposé au niveau de la ligne blanche de l'abdomen. Les fibres sont à l'horizontale et quand elles sont contractées diminuent le diamètre de la région abdominale en rentrant le ventre. Le transverse est le muscle qui provoque l'action de tousser.

Culture physique

Exercice de renforcement de la ceinture abdominale.

On nomme aussi «abdominaux» les exercices de musculation conçus pour muscler ou à faire ressortir les abdominaux. Pour que les abdominaux soient visibles, le taux de graisse corporel doit être inférieur à 10 % chez l'homme ainsi qu'à 15 % chez la femme.

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Abdominaux.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 21/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu